Convention sectorielle

La politique flamande relative au marché de l’emploi attribue un rôle important aux secteurs. Ainsi, ceux-ci entreprennent des actions centrées sur des groupes-cibles dans le cadre de la diversité, de la formation tout au long de la vie et de la jonction entre l’enseignement et le marché du travail. Les actions spécifiques au secteur sont définies par les partenaires sociaux sectoriels dans une convention sectorielle (un protocole conclu entre le gouvernement flamand et le secteur). Les partenaires sociaux du secteur du montage ont conclu leur premier convenant sectoriel avec le gouvernement flamand en 2002.

Exemples d’actions actuellement menées par le secteur en ce qui concerne les passerelles entre l’enseignement et le marché du travail :
Collaborations avec des centres d’apprentissage et de formation en alternance pour les contrats d’apprentissage industriel — formation de Monteur-régleur et de Conducteur de grue mobile.
Collaboration intersectorielle pour le développement d’un outil aidant les élèves du dernier degré de l’enseignement primaire et du premier degré de l’enseignement secondaire dans le choix de leurs études.
Le secteur participe à des salons professionnels et étudiants.

Exemples d’actions menées actuellement dans le domaine de l’apprentissage tout au long de la vie ou du développement des compétences :
Encouragement des entreprises « non formatrices » à proposer des formations à leurs travailleurs
Offre de formations professionnelles de « conducteur de grue mobile » et de « monteur-régleur » aux demandeurs d’emploi, en collaboration avec le VDAB. Le secteur accompagne les demandeurs d’emploi et les aident à trouver un poste de travail qui leur convient dans le secteur.
Le secteur analyse les compétences des demandeurs d’emploi par le biais d’un outil d’évaluation. Un suivi ultérieur est assuré pendant le stage. Grâce à l’outil les anciens élèvent apprennent à beaucoup mieux connaître leurs talents et leurs limites et peuvent se recycler de façon ciblée.
Les personnes qui suivent les cours et ne maîtrisent pas tout à fait le néerlandais sont assistés pendant la formation professionnelle, d’un instructeur en langue néerlandaise, sur le lieu de la formation.
Le secteur est la force motrice dans la discussion relative aux certificats d’expérience de conducteur de grue mobile et de tuyauteur ainsi que dans le développement de la norme pour le certificat d’expérience de monteur-régleur.
Le secteur reste actif dans le partenariat « COMOKRA » et renforcera la collaboration avec la création d’une fondation d’utilité publique.

Engagements relatifs au test de diversité :
Le secteur encourage au moins 2 entreprises à introduire un plan de diversité.
Le secteur réalisera un scan linguistique des questionnaires théoriques des différents examens VCA chez COMOKRA. De cette manière, le secteur entend rendre les examens théoriques et pratiques accessibles à tous les groupes à risque.
Les formations destinées aux demandeurs d’emploi sont ouvertes à tous les groupes à risque.
Pendant ces formations, les participants qui ne maîtrisent pas bien le néerlandais peuvent bénéficier de l’aide d’un instructeur en néerlandais sur le lieu de la formation.

Convention sectorielle